L

L'Algérie annule le service de la dette envers Cuba et offre une centrale solaire



Le président algérien, Abdelmadjid Tebboune, s'est mis d'accord avec son homologue cubain, Miguel Díaz-Canel, pour annuler le service de la dette que l'île des Caraïbes a avec Alger et reporter son remboursement à une autre date.

L'accord, qui selon Tebboune vise à « alléger un peu le contexte économique cubain », a été conclu lors de la visite de Díaz-Canel en Algérie depuis mercredi dernier, qui durera jusqu'à samedi prochain.

"L'Algérie se sent le devoir de s'engager envers la République de Cuba, amie et presque soeur [...] Nous partageons des relations passées et présentes, et nous allons construire ensemble l'avenir et l'avenir", a déclaré Tebboune lors d'une conférence conjointe séance de presse avec Díaz-Canel du palais présidentiel El Mouradia.

Outre le problème de la dette, l'Algérie a offert à Cuba "une centrale solaire pour la production d'électricité", a expliqué le président algérien. En plus de cela, il a promis de reprendre l'expédition de carburant vers la nation des Caraïbes pour approvisionner ses centrales électriques.

Lors de la conférence de presse, Tebboune a réitéré la solidarité de l'Algérie avec le peuple cubain en route "vers la levée du blocus économique, commercial et financier imposé à son pays et auquel il est soumis depuis plus de 60 ans".

Autres espaces de coopération
Lors de la rencontre, Diaz-Canel a rappelé que Cuba et l'Algérie entretiennent un « lien exemplaire » depuis 60 ans. "Notre amitié n'a pas été n'importe quelle amitié; notre relation a été une relation de vraie fraternité et de solidarité, de soutien mutuel dans les moments les plus difficiles", a-t-il fait remarquer.

Le président cubain a indiqué qu'en outre, il était d'accord avec son homologue algérien "pour promouvoir les liens économiques, commerciaux, financiers et de coopération, et les porter au niveau des politiciens".

À cet égard, il a noté que différents domaines de coopération ont été identifiés, tels que la santé, la culture, l'éducation et la science et la technologie. Il a expliqué qu'il était également question de faire un travail en commun dans la production de sucre.

De même, les deux dirigeants ont exprimé leur décision de coopérer sur des questions telles que la production de médicaments et la création de coentreprises pour la fabrication de vaccins contre certaines maladies africaines et non africaines.

Comme indiqué lors de la conférence de presse, au début de 2023, une session de la Commission mixte entre les deux pays se tiendra à La Havane, à laquelle participera une délégation algérienne avec un groupe de 150 investisseurs qui examineront les possibilités d'investissement dans Cuba.

L'Algérie était la première étape d'une tournée internationale que Díaz-Canel a entrepris mercredi dernier et qui le conduira également en Russie, en Turquie et en Chine .




Afficher Plus



© 2022 ||جرأة.اونلاين || سياسة المحتوى