Le profil de Trump réapparaît sur Twitter

Le profil de Trump réapparaît sur Twitter



Le compte de l'ancien président américain Donald Trump sur Twitter a été rétabli ce samedi après que le propriétaire du réseau, Elon Musk, a annoncé qu'il le rétablirait. Après la restauration, le nombre de partisans de Trump a commencé à augmenter rapidement.

Le profil de l'ancien président américain est bloqué depuis début janvier 2021. Désormais, toutes les publications de l'homme politique républicain sont disponibles et le dernier tweet date du 8 janvier 2021.

"Restaurer [le compte de] l'ancien président Trump?", a demandé Musk dans le sondage promu sur son propre profil sur le réseau social, dans lequel 51,8% des 15 085 458 participants ont voté "oui". "Le peuple a parlé. Trump sera réintégré. 'Vox populi, vox dei' (la voix du peuple est la voix de Dieu)", a déclaré l'homme d'affaires lors de l'annonce de sa décision.

position d'atout
Commentant le sondage, Trump lui -même a déclaré samedi qu'il ne reviendrait pas sur le réseau social , quels que soient les résultats du sondage, et qu'il continuerait à se concentrer sur sa propre plateforme, Truth Social.

L'ancien président a souligné qu'il y a actuellement "de nombreux problèmes sur Twitter", comme la perte de capacité à engager son audience, le "grand nombre de 'bots'" ou le grand nombre de "faux comptes", donc il ne voir "toute raison de" revenir sur le réseau social. "Truth Social a été très, très puissant, très, très fort, et je vais y rester", a-t-il déclaré.

Qu'est-ce qui a motivé le veto Twitter de Trump ?
L'ancien chef de la Maison Blanche a été banni à vie de Twitter, où il comptait plus de 88 millions de followers, le 8 janvier 2021, en raison des messages qu'il a publiés depuis que ses partisans ont pris d'assaut le Capitole deux jours plus tôt. Dans l'un des tweets qui ont provoqué son expulsion du réseau social, Trump a qualifié les responsables de la saisie de l'enceinte législative de "patriotes américains", tandis que dans un autre, il a annoncé qu'il n'assisterait pas à la cérémonie de succession présidentielle.

"Notre conclusion est que les deux tweets susmentionnés sont susceptibles d'inspirer d'autres personnes à reproduire les actes de violence qui ont eu lieu le 6 janvier 2021, et qu'il existe de multiples indicateurs qu'ils sont reçus et compris comme un encouragement à le faire", a expliqué Twitter . pour veto Trump.

L'ancien président a fait valoir devant le tribunal que les mesures prises par le réseau social constituaient une "censure ouvertement partisane" et étaient "contraires aux principes du premier amendement, profondément ancrés dans l'histoire et le droit américains".




Afficher Plus



© 2022 ||جرأة.اونلاين || سياسة المحتوى