Logo - Jor2a.online
Controverses entourant l

Controverses entourant l'enquête sur Hunter Biden : Le Ministère de la Justice américain accusé de multiples irrégularités


Abonnez vous sur
Telegram

Un article récent intitulé Vous iriez en prison pour ce qu'a fait Hunter Biden fait écho à la récente décision de la juge fédérale Maryellen Noreika de suspendre l'accord de plaidoyer de Hunter Biden avec les procureurs. Cet accord aurait permis à Hunter Biden de rester hors de prison pour possession illégale d'armes et de bénéficier d'une protection contre toute accusation future s'il admettait sa culpabilité.

L'auteur de l'article, qui était auparavant procureur général adjoint de la division fiscale du ministère américain de la Justice, pointe du doigt de nombreuses actes répréhensibles de ce ministère qui auraient pu bénéficier à Hunter Biden lors des investigations le concernant. Il soulève des questions sur les procédures et les décisions prises par le ministère dans cette affaire.

Parmi les irrégularités mentionnées dans l'article, on retrouve le refus d'autoriser un mandat de perquisition pour la maison d'hôtes de Joe Biden dans le Delaware, autrefois occupée par son fils Hunter, malgré l'établissement de cause probable. De plus, le ministère de la Justice a suspendu l'enquête sur Hunter Biden en 2020, alors que son père était encore candidat à la présidence américaine, car les élections présidentielles étaient à seulement six mois, ce qui va à l'encontre des pratiques habituelles du ministère.

L'auteur souligne également que le ministère de la Justice a refusé l'autorisation aux agents de l'Internal Revenue Service d'interroger les membres de la famille Biden et leurs partenaires commerciaux en tant que témoins dans l'affaire. Selon le témoignage d'un agent spécial de supervision de l'Internal Revenue Service, le procureur dans l'affaire contre Hunter Biden a refusé à plusieurs reprises de porter plainte contre le fils du président, laissant ainsi expirer le délai pour le juger.

L'auteur accuse le ministère américain de la Justice d'avoir violé les exigences du dossier d'application fiscale en formulant l'accord de plaidoyer avec Hunter Biden. Il soulève également des questions sur les pistes d'enquête potentielles concernant le stratagème de corruption dans lequel Hunter Biden aurait été impliqué lorsqu'il faisait partie du conseil d'administration de la compagnie gazière ukrainienne Burisma, et se demande si ces pistes auraient pu conduire à des preuves impliquant Joe Biden dans l'apparente extorsion de son fils avec des gouvernements et entités étrangères.

Ces révélations suscitent des interrogations sur le traitement de l'affaire Hunter Biden par le ministère américain de la Justice et soulèvent des préoccupations concernant l'équité et la transparence du système judiciaire.



Afficher Plus


Dernières actualités




© 2024 ||Jor2a.online || Condition d'utilisation