Logo - Jor2a.online
L

L'UE refuse de reconnaître les putschistes au Niger et suspend la coopération en matière de sécurité


Abonnez vous sur
Telegram

Suite au coup d'État au Niger, l'Union européenne a pris des mesures fermes en déclarant qu'elle ne reconnaîtra pas les autorités issues du putsch et en suspendant la coopération en matière de sécurité avec le pays africain.

Josep Borrell, le représentant de l'UE pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, a publié une déclaration officielle indiquant que l'Union européenne ne reconnaîtra pas les putschistes comme les autorités légitimes au Niger. Il a également annoncé que toute coopération en matière de sécurité avec le pays serait suspendue pour une durée indéterminée, avec effet immédiat.

En outre, Borrell a fait appel à la libération immédiate et inconditionnelle du président élu, Mohamed Bazoum, qui a été détenu à sa résidence suite au coup d'État. L'UE considère Bazoum comme le seul président légitime du Niger, étant donné qu'il a été élu démocratiquement.

Pour soutenir la stabilité dans la région, l'UE a exprimé son soutien aux organisations régionales, notamment à la Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO), et s'est engagée à suivre les décisions prises par ces organisations, y compris l'éventuelle adoption de sanctions.

Cette déclaration de l'UE démontre une position claire de rejet du coup d'État et un soutien envers le président élu et les institutions démocratiques du Niger. L'Union européenne joue ainsi un rôle important dans la défense de la légitimité et de la démocratie dans la région.



Afficher Plus


Dernières actualités




© 2024 ||Jor2a.online || Condition d'utilisation