Logo - Jor2a.online
La junte militaire au Niger dénonce les pactes militaires avec la France et retire les pouvoirs d

La junte militaire au Niger dénonce les pactes militaires avec la France et retire les pouvoirs d'ambassadeurs


Abonnez vous sur
Telegram

La junte militaire qui a pris le pouvoir au Niger la semaine dernière a annoncé dans une déclaration qu'elle dénonçait les pactes militaires avec la France. Elle a également retiré les pouvoirs de quatre ambassadeurs du pays, ceux envoyés en France, au Togo, au Nigeria et aux États-Unis.

Dans la même déclaration, la junte a mis en garde la Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) contre toute agression et a affirmé qu'elle réagirait immédiatement si cela se produisait. Cependant, elle a souligné que cette réponse ne concernerait pas les pays amis suspendus par la CEDEAO.

Suite au coup d'État, la CEDEAO a donné à la junte militaire une semaine pour rendre le pouvoir au président déchu Mohamed Bazoum, sous peine de sanctions financières et de l'usage de la force pour atteindre ses objectifs.

Le président déchu a, de son côté, appelé les États-Unis à aider à rétablir l'ordre constitutionnel au Niger dans un article du Washington Post.

Le coup d'État a eu lieu le 26 juillet lorsque des soldats de la Garde présidentielle nigérienne ont bloqué l'entrée du palais présidentiel et détenu le président Bazoum et sa famille. Le lendemain, les rebelles ont annoncé le renversement du gouvernement et la suspension de toutes les institutions au Niger, instaurant un couvre-feu national. La situation politique au Niger reste tendue alors que la communauté internationale surveille de près l'évolution de la situation.



Afficher Plus


Dernières actualités




© 2024 ||Jor2a.online || Condition d'utilisation