Logo - Jor2a.online
Témoignage de Donald Trump autorisé dans une affaire de falsification de documents commerciaux

Témoignage de Donald Trump autorisé dans une affaire de falsification de documents commerciaux


Abonnez vous sur
Telegram

Le bureau du procureur américain a obtenu l'autorisation du tribunal d'utiliser le témoignage de l'ancien président américain Donald Trump dans une affaire de falsification de documents commerciaux impliquant le journaliste et écrivain Jean Carroll. Cette décision a été rapportée par CBS News le 4 août.

Un juge fédéral a décidé que les avocats de Jeanne Carroll pourraient fournir aux procureurs de Manhattan des enregistrements du témoignage de Donald Trump, enregistré en octobre 2022, dans une affaire de crime qui accuse Trump de falsification de documents commerciaux. Les procureurs du district de Manhattan estiment que le témoignage de l'ancien président contient des éléments pertinents pour leur affaire.

Le 3 août, Donald Trump a été inculpé d'accusations criminelles à Washington, liées à l'ingérence présumée dans l'élection présidentielle de 2020 et à l'assaut du Capitole. L'ex-président a nié sa culpabilité et a qualifié les accusations de persécution politique lors d'une conversation avec des journalistes.

Le procès s'est conclu par la libération de Trump jusqu'à la prochaine audience prévue pour le 28 août. Par la suite, le 4 août, Donald Trump a nié des allégations supplémentaires dans une autre affaire concernant des documents classifiés.

Il est important de noter que Donald Trump est le premier président américain à faire face à des accusations criminelles. En janvier 2021, ses partisans ont envahi le bâtiment du Congrès pour tenter d'empêcher l'approbation des résultats de l'élection présidentielle de novembre 2020, au cours de laquelle Joe Biden a été élu. Les émeutes ont entraîné la mort de cinq personnes, dont un policier.

En 2023, Donald Trump a également été accusé d'avoir versé de l'argent pour acheter le silence d'une star du porno et de détenir des documents secrets de manière non autorisée. Ces accusations comprennent 37 chefs d'accusation, notamment la possession de documents classifiés sans autorisation et le complot visant à entraver la justice. Bien que les accusations aient été portées en juin, Trump a refusé de reconnaître sa responsabilité dans cette affaire.



Afficher Plus


Dernières actualités




© 2024 ||Jor2a.online || Condition d'utilisation