Logo - Jor2a.online
Les autorités soudanaises accusées d

Les autorités soudanaises accusées d'empêcher un représentant de l'ONU de s'exprimer lors d'une séance du Conseil de sécurité


Abonnez vous sur
Telegram

La déléguée américaine aux Nations Unies, Linda Thomas-Greenfield, a accusé les autorités soudanaises d'empêcher le représentant de l'ONU au Soudan de prendre la parole lors d'une séance du Conseil de sécurité, mercredi.

Thomas-Greenfield a prétendu que les autorités soudanaises ont menacé de réduire les missions des Nations Unies dans le pays si le représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies au Soudan, Volker Perthes, s'exprime lors de la réunion du Conseil de sécurité aujourd'hui.

Elle a ajouté : Nous nous attendions à ce que le représentant spécial du Secrétaire général, Perthes, nous informe des développements concernant le dossier soudanais. Nous savons que le gouvernement soudanais a menacé de fermer la mission des Nations Unies au Soudan si M. Perthes assiste à la réunion. C'est honteux qu'un pays puisse museler un orateur, en particulier s'il représente les Nations Unies.

Elle a poursuivi : On nous a dit hier que Perthes ferait une présentation devant le Conseil, mais ce matin, son nom a été retiré de la liste des orateurs. Nous savons que cela s'est produit parce que le gouvernement soudanais a menacé de retirer la mission de l'UNAMIS du Soudan si Perthes présentait son rapport au Conseil.

Dans le même contexte, le porte-parole adjoint du Secrétaire général des Nations Unies, Farhan Haq, a réagi aux déclarations de Thomas-Greenfield en déclarant qu'il ne pouvait pas confirmer ces informations et a souligné que les décisions concernant les intervenants aux Nations Unies sont prises par le Secrétariat général.

Il a ajouté que les Nations Unies n'avaient jamais reçu ou entendu de telles menaces de la part des autorités soudanaises. Il a également précisé que M. Perthes reste le représentant spécial du Secrétaire général au Soudan et qu'il est attendu qu'il fasse un rapport au Conseil quand cela sera nécessaire.

De son côté, le représentant permanent du Soudan auprès des Nations Unies, Al-Hareth El-Harath, a déclaré que le Soudan était opposé au maintien de Perthes à son poste.

Il a ajouté : Nous respectons M. Perthes en tant que personne expérimentée, et j'ai collaboré avec lui pleinement. Même lors de sa visite récente, notre relation était bonne.

De son côté, Perthes a déclaré que le gouvernement actuel du Soudan n'était pas en mesure de maintenir l'unité du pays et avait perdu la confiance de ses partenaires régionaux et voisins.



Afficher Plus


Dernières actualités




© 2024 ||Jor2a.online || Condition d'utilisation