Logo - Jor2a.online
Startup finlandaise utilise des prisonniers pour entraîner l

Startup finlandaise utilise des prisonniers pour entraîner l'IA : une nouvelle approche controversée


Abonnez vous sur
Telegram

La startup finlandaise Metroc suscite la controverse en utilisant des détenus pour former un modèle linguistique basé sur l'intelligence artificielle (IA) dans le but d'améliorer son moteur de recherche spécialisé dans les projets de construction pour les entreprises, selon un rapport de Wired.

L'entreprise a équipé trois prisons en Finlande de portables programmés pour afficher des extraits de texte sur l'immobilier, puis poser des questions en oui ou non aux détenus, afin de recueillir des données pour son modèle d'IA. Les prisonniers ont la possibilité de se porter volontaires pour participer à ce projet et sont rémunérés à l'heure (1,67 $ l'heure) sans objectif de travail fixe, avec des quarts de travail pouvant aller jusqu'à trois heures par jour, quelle que soit la qualité ou la rapidité de leur travail.

L'idée d'utiliser des prisonniers parlant le finnois comme locuteurs natifs pour améliorer un modèle linguistique spécifique à l'industrie de la construction est venue du PDG et fondateur de Metroc, Jussi Virnala. En 2022, il a proposé cette initiative à Pia Puolakka, directrice du projet Smart Prisons de l'Agence finlandaise des prisons et de la probation, qui a immédiatement montré son intérêt, considérant que cela pourrait aider à la réhabilitation des détenus en les formant à des compétences utiles dans le monde extérieur.

L'utilisation de détenus pour des projets de données n'est pas nouvelle en Finlande, mais elle reste controversée. Une autre entreprise technologique finlandaise, Vainu, avait utilisé des prisonniers à cette fin avant de mettre fin au projet en raison de désaccords internes.

Selon Pouolakka, cette approche offre une opportunité aux détenus de s'engager dans un travail cognitivement stimulant, ce qui pourrait être aussi important que les emplois traditionnels en prison pour préparer les détenus à une vie sans criminalité.

Metroc a récemment annoncé une levée de fonds de 2,1 millions de dollars, qu'elle compte utiliser pour étendre son projet à d'autres pays nordiques et langues, tout en explorant la possibilité d'étendre son initiative de prison à l'international. Cette démarche suscite des débats sur l'éthique de l'utilisation de prisonniers pour l'entraînement de l'IA et son impact sur la réhabilitation des détenus.



Afficher Plus


Dernières actualités




© 2024 ||Jor2a.online || Condition d'utilisation