Logo - Jor2a.online

Binance Accepte un Accord Historique avec les États-Unis : Amendes Massives et Démission du Fondateur


Abonnez vous sur
Telegram

Mardi dernier, Changpeng Zhao, fondateur et PDG de Binance, a fait face à un tribunal fédéral américain pour présenter sa démission dans le cadre d'un accord avec le ministère américain de la Justice, la Commodity Futures Trading Commission, l'Office of Foreign Assets Control, et la Financial Crimes Suppression Network. Cet accord vise à résoudre les allégations de violation des lois américaines en matière de lutte contre le blanchiment d'argent.

Dans un communiqué, Binance a confirmé que l'accord inclut le paiement d'une amende totale de 4,3 milliards de dollars, englobant des amendes et des confiscations. Bien que Binance et Changpeng Zhao aient plaidé coupables de violation des lois anti-blanchiment d'argent, la bourse de crypto-monnaie a souligné que ces résolutions ne confirment pas de détournement de fonds des utilisateurs ni de manipulation du marché en sa faveur.

Les détails de l'accord stipulent que Binance pourra continuer ses activités, mettant ainsi fin à des années d'enquêtes criminelles. Cependant, bien que Zhao puisse demeurer l'actionnaire majoritaire, il ne pourra plus occuper un rôle exécutif. Richard Teng, actuel directeur mondial des marchés régionaux, a été désigné pour lui succéder.

Lors d'une conférence de presse, le procureur général Merrick Garland a souligné que Binance, sous la direction de Zhao, avait délibérément enfreint la loi, facilitant le blanchiment d'argent et d'autres activités financières illicites. Garland a déclaré que l'entreprise était au courant de son utilisation à des fins illégales.

La secrétaire américaine au Trésor, Janet Yellen, a ajouté que Binance avait permis des transactions illicites, soutenant des activités allant de l'abus sexuel sur des enfants aux stupéfiants illégaux et au terrorisme. Elle a précisé que cela incluait des transactions liées à des groupes terroristes tels que les Brigades Al-Qassam du Hamas, le Jihad islamique palestinien, Al-Qaïda et l'État islamique.

Malgré cet accord, le procès intenté en juin dernier par la Securities and Exchange Commission (SEC) des États-Unis contre Binance et Zhao pour violation présumée des lois américaines sur la protection des investisseurs reste en suspens, concernant le contrôle des actifs des clients et les possibles détournements.



Afficher Plus


Dernières actualités




© 2024 ||Jor2a.online || Condition d'utilisation