Logo - Jor2a.online
Scandale au Portugal : Le président Rebelo de Sousa accusé d

Scandale au Portugal : Le président Rebelo de Sousa accusé d'avoir favorisé un traitement médical coûteux pour des jumelles


Abonnez vous sur
Telegram

Le président portugais, Marcelo Rebelo de Sousa, est au cœur d'une controverse alors qu'il est accusé d'avoir facilité l'obtention d'un traitement médical onéreux pour deux jeunes filles luso-brésiliennes souffrant d'amyotrophie spinale. Les médias locaux rapportent que les jumelles ont obtenu la citoyenneté portugaise en un temps record de 14 jours, un délai considérablement plus court que la procédure standard qui prend habituellement plusieurs mois.

Le traitement en question, utilisant le médicament Zolgensma, a engendré des coûts s'élevant à environ 4 millions d'euros (environ 4,3 millions de dollars). La rapidité des procédures aurait été favorisée par les liens familiaux avec la belle-fille du président, selon les médias locaux.

Les révélations indiquent que le président aurait été informé de la situation des jumelles en 2019 par son fils, qui avait envoyé un courrier électronique signalant l'absence de réponse de l'hôpital Santa María de Lisbonne à la famille. Suite à cette information, le président aurait intervenu, demandant aux autorités de résoudre le problème. En juin 2020, les jumelles ont finalement reçu le traitement.

Lors de son témoignage, Rebelo de Sousa a affirmé n'avoir eu aucune connaissance des démarches entreprises auprès du ministère de la Santé dans ce dossier , précisant avoir transmis le dossier au Cabinet du Premier ministre le 31 octobre 2019. Cependant, il a admis avoir pris connaissance du cas des filles grâce à un courrier électronique de son fils.

Cette affaire soulève des questions sur d'éventuels favoritismes et avantages indus accordés en raison des liens familiaux, suscitant ainsi des inquiétudes au sein de l'opinion publique portugaise.



Afficher Plus


Dernières actualités




© 2024 ||Jor2a.online || Condition d'utilisation