Logo - Jor2a.online

Révélations Choquantes : Une Députée Française Témoigne Après une Nuit Traumatique


Abonnez vous sur
Telegram

Sandrine Josso, députée française, a brisé le silence pour la première fois depuis le dépôt de plainte contre le sénateur Joël Guerriau, l'accusant de l'avoir droguée à l'ecstasy dans le but de l'agresser sexuellement. Dans une interview accordée à la chaîne France 5, elle a partagé des détails poignants de la nuit du 14 novembre, marquée par une série d'événements troublants.

Le sénateur, âgé de 66 ans, avait invité Josso à célébrer sa réélection représentant de la région Loire-Atlantique avec un dîner. Dans un contexte de confiance basé sur une amitié de 10 ans, Josso a accepté l'invitation, initialement prévue dans un restaurant.

Cependant, la soirée a pris une tournure inquiétante lorsque Guerriau a insisté pour trinquer à plusieurs reprises, accélérant la consommation de champagne. Josso a noté que le goût était étrange, ce qui l'a intriguée. Le sénateur a également manipulé l'intensité lumineuse de la pièce, expliquant plus tard que c'était pour augmenter l'efficacité de certains médicaments.

Rapidement, Josso a réalisé qu'elle était sous l'influence de drogues , son cœur battant rapidement, transpirant, et ses jambes tremblant. Elle a décrit l'horreur de cette situation, pensant qu'elle allait mourir ou être maltraitée.

Faisant appel à son instinct de survie, Josso a appelé un taxi malgré sa condition physique altérée. Elle a décrit sa fuite, avec le sénateur la suivant de près. Une fois en sécurité, des tests de laboratoire ont révélé la présence d'ecstasy dans son organisme.

Une perquisition au domicile du sénateur a confirmé la présence de la drogue, entraînant des accusations graves. La victime, confrontée à un stress post-traumatique insupportable, exprime sa volonté de sensibiliser le public et d'inciter le gouvernement à prendre des mesures contre ce qu'elle qualifie de fléau de la soumission chimique.



Afficher Plus


Dernières actualités




© 2024 ||Jor2a.online || Condition d'utilisation