Logo - Jor2a.online
Le Ministre de la Transition Écologique, Christophe Béchu, Pointé du Doigt par une Revue Angevine pour son Empreinte Carbone Élevée liée à ses Voyages en Avion

Le Ministre de la Transition Écologique, Christophe Béchu, Pointé du Doigt par une Revue Angevine pour son Empreinte Carbone Élevée liée à ses Voyages en Avion


Abonnez vous sur
Telegram

La lutte pour la transition écologique demeure une préoccupation cruciale, mais il semble que même les figures politiques en charge de cette mission ne soient pas à l'abri des critiques. Le ministre de la Transition Écologique, Christophe Béchu, se retrouve aujourd'hui sous les feux des projecteurs, épinglé par la revue locale La Topette pour ses choix de déplacement en avion, contribuant ainsi à une empreinte carbone conséquente.

Le numéro de décembre de cette revue, se décrivant comme journal local, populaire et indiscipliné , dévoile une enquête approfondie menée par le journaliste Julien Collinet. Alerté par un riverain de l'aéroport d'Angers-Loire, le journal a mis en lumière les déplacements du ministre, notamment à bord d'un Beechcraft King Air 90, avion affrété pour ses trajets à travers le pays.

Les informations recueillies par Collinet dévoilent un bilan carbone préoccupant pour le ministre Béchu, avec près de 23 tonnes de CO₂ émises pour seulement six trajets en avion. Ces vols ont été minutieusement retracés en consultant les données disponibles en ligne et en croisant les informations avec l'agenda du ministre.

Parmi les voyages pointés du doigt, on retrouve des liaisons telles que Paris-Montpellier, Angers-Perpignan, Angers-Grenoble-Angers, Paris-Lorient, Angers-Nice, et Calais-Metz. Le cabinet de Christophe Béchu a confirmé la véracité de ces déplacements en avion, mais a souligné que seulement 10 % de ses déplacements se faisaient par avion, tandis que la loi Climat et résilience de 2021 était strictement respectée, selon une conseillère du ministre.

Cependant, cette révélation soulève des questions sur la cohérence entre les actions du ministre et les objectifs écologiques qu'il est censé promouvoir. La conseillère affirme que la priorité est accordée aux modes de transport décarbonés, en particulier au train lorsque possible, mais la réalité des choix de déplacement de Christophe Béchu suscite un débat quant à l'exemplarité attendue d'un ministre en charge de la transition écologique.



Afficher Plus


Dernières actualités




© 2024 ||Jor2a.online || Condition d'utilisation