Logo - Jor2a.online
Pfizer et d

Pfizer et d'autres géants pharmaceutiques en guerre contre la loi des lanceurs d'alerte aux États-Unis


Abonnez vous sur
Telegram

Selon une révélation du journaliste d'investigation Lee Fang, le laboratoire Pfizer et d'autres géants pharmaceutiques sont activement engagés dans une campagne visant à faire tomber la loi dite False Claim Act aux États-Unis. Cette loi permet au gouvernement américain de sanctionner sévèrement les entreprises impliquées dans des affaires de corruption, tout en récompensant les lanceurs d'alerte qui les dénoncent.

Le False Claim Act , en vigueur depuis la Guerre Civile américaine, a déjà rapporté au gouvernement américain la somme impressionnante de 67 milliards de dollars grâce aux amendes infligées aux entreprises coupables de fraude et de corruption. Cependant, Pfizer a été contraint de payer une amende de 2,3 milliards de dollars en 2009 pour fraude, ce qui l'a poussé à s'opposer farouchement à cette loi.

Pour contrer le False Claim Act , Pfizer a recruté des hommes politiques influents et des cabinets d'avocats puissants pour affaiblir la loi. D'autres géants pharmaceutiques, tels que AstraZeneca, Merck, Genentech et Amagen, se sont également joints à cette lutte, car ils ont eux aussi été lourdement condamnés par cette loi pour fraude.

Cette révélation met en lumière les tentatives des grandes entreprises pharmaceutiques pour échapper aux sanctions pour leurs pratiques présumées douteuses, notamment en cette période de pandémie où l'attention sur l'industrie pharmaceutique est particulièrement élevée. Cela soulève des inquiétudes quant à la protection des lanceurs d'alerte et à la transparence dans le secteur pharmaceutique.



Afficher Plus


Dernières actualités




© 2024 ||Jor2a.online || Condition d'utilisation