Logo - Jor2a.online

Un violent incident impliquant une femme transgenre agressant une vétérinaire suscite l'indignation en Turquie


Abonnez vous sur
Telegram

Une agression perpétrée par une femme transgenre contre une vétérinaire après la mort de son chat a provoqué un large émoi en Turquie. Les vétérinaires d'Ankara se préparent à manifester le 6 août en protestation contre la violence subie par leur collègue.

L'incident a eu lieu dans la clinique vétérinaire appartenant à Serin İroğlu, située dans la région de Çankaya, dans la capitale turque. Une femme transgenre du nom d'A.K. a emmené son chat Victoria , qui était né prématurément, à la clinique car il était malade. Le chat est décédé quatre jours après avoir reçu des soins, et sa propriétaire est revenue avec quatre de ses amis pour attaquer la vétérinaire Serin İroğlu. Elle l'a giflée, tiré ses cheveux et frappée à la tête.

L'incident a été enregistré par une caméra de sécurité, montrant l'agresseuse attaquant la vétérinaire en disant : Je vais t'étrangler, attends de voir ce que je vais te faire. C'est tout, voici la clinique . Elle a été ensuite emmenée au poste de police et libérée après interrogatoire.

En réaction à cet incident, les vétérinaires d'Ankara ont annoncé qu'ils cesseraient de travailler le 6 août en signe de protestation contre la violence qu'ils subissent lors de l'exercice de leur profession, précisant que seules les urgences seraient prises en charge.

La Chambre vétérinaire de la région d'Ankara (AVHO) a publié une annonce sur ses comptes officiels sur les réseaux sociaux, indiquant : Chers collègues, en raison de l'attaque odieuse contre un collègue à Çankaya, nous n'accepterons pas de patients dans nos cliniques dans toute la Turquie le dimanche 6 août. Il est essentiel que tous nos collègues se conforment à cette mesure. Nous avons été attaqués parce que nous ne sommes pas inclus dans la loi sur la violence en matière de santé .

De son côté, le président de la Chambre vétérinaire de la région d'Ankara, Ahmet Bedin, a déclaré : Les attaques contre nos collègues travaillant dans le domaine de la santé animale, de la santé publique et de l'environnement, qui travaillent avec dévouement 24 heures sur 24, n'ont pas de fin. Nous voulons que les médecins vétérinaires soient inclus dans la loi sur la violence en matière de santé, car ces incidents ont considérablement augmenté récemment. Nous appelons toutes les autorités à prendre des mesures urgentes à cet égard .

Source : milliyet+yenicaggazetesi



Afficher Plus


Dernières actualités




© 2024 ||Jor2a.online || Condition d'utilisation