Logo - Jor2a.online
Nouvelle méthode prometteuse pour mettre fin aux doses quotidiennes d

Nouvelle méthode prometteuse pour mettre fin aux doses quotidiennes d'insuline pour les patients atteints de diabète de type 2


Abonnez vous sur
Telegram

Une nouvelle procédure d'une heure pourrait mettre fin aux doses quotidiennes d'insuline pour des milliers de personnes atteintes de diabète de type 2.

Bien que les doses d'insuline puissent maintenir la condition sous contrôle, elles peuvent être inconfortables et nécessitent une prise régulière après des calculs précis.

Les scientifiques ont découvert que le déplacement de la paroi de l'intestin grêle par des impulsions électriques légères dans un traitement unique maintient les niveaux de sucre dans le sang sous contrôle avec la même efficacité.

Lors d'un essai clinique récent, 86 % des patients atteints de diabète de type 2 ayant subi la procédure ont réussi à gérer leur condition uniquement par le biais d'un régime alimentaire et de comprimés, sans avoir besoin d'insuline du tout.

Le diabète de type 2 est associé à une mauvaise alimentation, un mode de vie sédentaire et l'obésité, se traduisant par des taux élevés de sucre dans le sang. Il se développe lorsque le corps ne produit pas suffisamment d'insuline (une hormone produite par le pancréas pour aider les cellules musculaires à absorber le sucre du sang pour l'utiliser comme énergie) ou lorsque les cellules du corps deviennent résistantes à cette hormone.

Au fil du temps, une glycémie élevée ou mal contrôlée endommage les organes vitaux et rétrécit les vaisseaux sanguins, entraînant une circulation sanguine réduite.

Des médicaments tels que la metformine, combinés à des changements de mode de vie, peuvent aider l'insuline à fonctionner plus efficacement. Cependant, près d'un quart des patients ont besoin d'injections quotidiennes d'insuline synthétique, ce qui signifie une répétition de la dose requise, en fonction de ce qu'ils mangent.

La nouvelle procédure, ReCET (récupération des cellules par thérapie électrique), pourrait permettre aux patients atteints de diabète de type 2 qui prennent de l'insuline de s'en débarrasser. (Les patients de type 2 continuent généralement à produire de l'insuline, contrairement à ceux de type 1 qui ne bénéficieront pas du ReCET).

Les impulsions électriques sont envoyées à la paroi du duodénum (la première partie de l'intestin grêle) par le biais d'un endoscope interne - un tube mince qui traverse la gorge.

Le duodénum est situé juste en dessous de l'estomac, où la plupart des nutriments des aliments sont absorbés, et on pense que les niveaux élevés de sucre dans le sang provoquent des changements dans les cellules tapissant cette partie de l'intestin, rendant le corps résistant à son propre insuline.

Les impulsions électriques créent de petites perforations dans ces cellules, les tuant pour être remplacées par de nouvelles cellules saines répondant correctement à l'insuline dans le corps, améliorant ainsi la gestion du taux de sucre dans le sang.

Après la procédure, 14 patients ont été placés sous un régime alimentaire liquide pendant une semaine pour guérir le tube digestif.

Ensuite, ils ont commencé à prendre du sémaglutide (commercialisé sous le nom d'Ozempic), qui aide le pancréas à libérer la bonne quantité d'insuline.

Le sémaglutide peut parfois permettre aux patients de type 2 de cesser de prendre de l'insuline - mais seulement dans environ 20 % des cas.

Cependant, lorsque le médicament a été pris après la procédure, 86 % ont réussi à contrôler efficacement leur taux de sucre dans le sang sans avoir besoin d'insuline. Aucun effet secondaire n'a été signalé de cette procédure. Les chercheurs du Centre médical de l'Université d'Amsterdam, qui ont présenté ces résultats lors d'une conférence sur les maladies gastro-intestinales à Chicago plus tôt cette année, prévoient maintenant de mener des études plus importantes et de comparer le traitement à un placebo.

Ce n'est pas la première fois que des procédures gastro-intestinales aident à traiter le diabète de type 2.

Une chirurgie de l'anneau gastrique peut traiter la maladie avant que les patients ne perdent du poids, en modifiant les hormones de l'intestin qui favorisent la stabilité des taux de sucre dans le sang.

D'autres études ont examiné l'excision thermique pour modifier la paroi de l'intestin grêle, mais cela peut endommager la muqueuse intestinale.

Source : Daily Mail



Afficher Plus


Dernières actualités




© 2024 ||Jor2a.online || Condition d'utilisation