Logo - Jor2a.online
Une adolescente de 13 ans enceinte après un viol, l

Une adolescente de 13 ans enceinte après un viol, l'État du Mississippi interdit l'avortement


Abonnez vous sur
Telegram

Une jeune fille (âgée de 13 ans) a donné naissance à un enfant dans l'État américain du Mississippi après avoir été violée et n'ayant pas pu obtenir une procédure d'avortement en raison de l'interdiction de cet État. Selon un rapport du magazine Time , Ashley (un nom d'emprunt), qui devait commencer sa septième année scolaire, a été violée par un individu inconnu devant sa maison, mais elle n'a pas parlé à quiconque. Cependant, sa mère a remarqué un changement dans son comportement, la voyant devenir recluse dans sa chambre et refusant de sortir de la maison pour jouer.

Après plusieurs semaines, la jeune fille a commencé à vomir intensément, et lorsqu'elle a été emmenée par sa mère pour un examen médical, il a été découvert qu'elle était enceinte de 11 semaines (environ deux mois et demi). Sa mère envisageait de lui faire avorter, mais on lui a dit que la clinique d'avortement la plus proche était à Chicago, à plus de neuf heures de route de leur domicile à Clarksdale, Mississippi.

La mère d'Ashley, mentionnée dans le rapport sous le nom de Regina, a déclaré au magazine : Le coût de la procédure d'avortement à Chicago était exorbitant, en plus des frais de déplacement et de prendre un congé du travail pour faire avorter sa fille. Je n'ai pas l'argent nécessaire pour tout cela.

Il convient de noter que la Cour suprême américaine a annulé la légalisation de l'avortement à l'échelle nationale en juin 2022, ce qui a entraîné des milliers de manifestants dans les rues à travers les États-Unis.

Depuis cette décision de la Cour suprême, 14 lois interdisant l'avortement ont été mises en œuvre dans différents États, selon le Center for Reproductive Rights.

Avant cette décision, Regina aurait pu emmener sa fille dans une clinique d'avortement à Memphis, à 90 minutes en voiture au nord, ou dans une clinique à Jackson, à deux heures et demie en voiture au sud. Cependant, l'État du Mississippi, ainsi que tous les États voisins, ont interdit l'avortement.

L'État du Mississippi, tout comme de nombreux autres États qui interdisent également l'avortement, prévoit des exceptions lorsque la grossesse résulte d'un viol ou menace la vie, mais les avortements autorisés en vertu de ces exceptions sont extrêmement rares.

Il convient de rappeler qu'en 1973, la Cour suprême a rendu un jugement historique dans l'affaire Roe v. Wade , garantissant le droit des femmes à mettre fin volontairement à leur grossesse (c'est-à-dire le droit à l'avortement).

Après la décision de la Cour suprême d'annuler cette décision, le président américain Joe Biden a signé un décret visant à atténuer les sanctions potentielles que pourraient encourir les femmes après la décision de la Cour suprême.

Ce décret oriente les agences fédérales pour former les prestataires de soins de santé et les assureurs sur les informations des clients qui doivent être fournies aux autorités.

Le Parti républicain est l'un des principaux partisans de l'interdiction de l'avortement. Le sénateur républicain Lindsey Graham a proposé un projet de loi interdisant la plupart des avortements dans tout le pays à partir de la quinzième semaine de grossesse.

Cependant, le candidat présidentiel républicain et gouverneur de Floride Ron DeSantis a annoncé avoir signé un projet de loi interdisant les avortements après la sixième semaine de grossesse dans l'État.

Néanmoins, l'homme politique républicain le plus en vue, l'ancien président Donald Trump, diffère de ses concurrents, considérant l'interdiction de l'avortement à l'échelle nationale comme une cause perdante.



Afficher Plus


Dernières actualités




© 2024 ||Jor2a.online || Condition d'utilisation